Méthodes de la CGT : terroristes non, voyous oui

L’utilisation du mot « terrorisme » pour qualifier les méthodes d’une minorité d’individus agissant dans l’illégalité a provoqué beaucoup d’émoi aux cours des dernières heures. La prise d’otage économique revendiquée par la CGT s’apparente néanmoins à des méthodes de voyous insupportables.

Pour Pierre Gattaz, Président du MEDEF : « Ce mot a été mal compris et peut choquer, notamment les personnes qui ont été touchées par les événements récents qui ont endeuillé notre pays. Ce n’était évidemment pas mon intention. Le mot terrorisme était donc inadapté dans ce contexte. »

Mais les méthodes de voyous employées par la CGT doivent cesser : menacer les salariés et les chefs d’entreprise, chanter que « les patrons, ça ne mérite que la pendaison », revendiquer de « bloquer l’activité économique » d’une région ou d’un pays, parler de « terrorisme patronal » dans ses tracts… ce sont des actes qu’il faut dénoncer et qui démontrent une conception affligeante du dialogue social.